Qu'y a-t-il près de vous à Chambéry ?

Voir    Fermer

Echec de la géolocalisation

Grand Chambéry Alpes Tourisme

Aujourd'hui Chambéry

13°

Demain Chambéry

19°

Mardi Chambéry

17°

Mercredi Chambéry

19°

Palais de justice

Lieu:
Catégorie: Evénements

GRATUIT
Construit sous l'époque sarde de 1850 à 1860. C'est un excellent spécimen de l'architecture néo-classique. Visites guidées en compagnie d'un guide-conférencier du service Ville d'art et d'histoire et d'un magistrat.

Jusqu’en 1536, la justice était rendue à Chambéry par un Conseil Résident installé au château. Pendant l’occupation française (1536-1559), François 1er l’avait remplacé par un Parlement. Emmanuel-Philibert, duc de Savoie, créera le Sénat sur le modèle de ce parlement, mais celui-ci n’aura pas de locaux spécifiques ; les audiences seront tenues rue Saint-Antoine, dans la maison du conseiller Celse Morin. En 1565, le Sénat de Savoie s’installe dans le couvent Saint-Dominique.
En septembre 1792, le Sénat se voit remplacé par le Tribunal Criminel du Mont Blanc qui siège à l’hôtel d’Allinges, rue Juiverie. En 1815, à la chute de l’Empire, le sénat réintègre la ville et occupe à nouveau ses anciens locaux du couvent Saint-Dominique.
Les bâtiments vétustes de Saint-Dominique sont détruits et le Sénat regagne l’hôtel d’Allinges en 1830. Le gouvernement sarde, ayant transformé le Sénat en Cour d'Appel Royale, décide enfin la construction d’un Palais de Justice en 1848. En revanche, il est impossible de l’établir sur le site du couvent, car la ville souhaite réserver cet emplacement pour la création d’un marché couvert. Le choix se porte sur le jardin du Verney, seule surface libre suffisante pour recevoir cet important bâtiment.

Les plans du bâtiment sont confiés à l’architecte Pierre-Louis Besson, né à Chambéry en 1803, diplômé de l’Université de Turin et de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. Mais le Chevalier Melano, inspecteur du Génie Civil Sarde, préfère l’ingénieur Pierre Spurgazzi à Pierre-Louis Besson. Spurgazzi reprend à son compte les plans déjà dressés par Besson.
Le 27 mai 1850, la première pierre est posée par le roi Victor-Emmanuel II, accompagné de la reine. A cette occasion on place dans le sol (probablement sous le porche) une cassette en bois de palissandre contenant des pièces et des médailles à l’effigie du roi. Les travaux vont durer près de dix ans... En 1860, le Palais de Justice sert de cadre à la proclamation officielle des résultats du plébiscite sur le Rattachement de la Savoie à la France. L’installation solennelle du Premier Procureur Général Français de la nouvelle Cour Impériale tient lieu d’inauguration le 28 juin 1860.

C’est un excellent spécimen de l’architecture sarde et la toute dernière construction imprégnée d’italianisme à Chambéry. La façade présente un avant-corps de sept travées, à colonnes ioniques engagées, surmontées d’un fronton triangulaire qui n’a jamais reçu de décoration. Le rez-de-chaussée, composé d’un entresol, est en pierres appareillées à bossage. La cour intérieure, bordée de portiques, est très influencée par le style d'Antonio da Sangallo (cour du palais Farnèse de Rome) et de Palladio.

Coordonnées

Adresse 1
Palais de justice
Code postal
73000
Ville
Chambéry

Enregistrer & partager

Envoyer
Votre message a bien été envoyé!

Renseignements


Nos engagements

  • > Centrale de réservation officielle de Chambéry
  • > Une offre variée : hébergement, loisirs, activités, visites...
  • > Pas de frais de réservation
  • > Paiement sécurisé et confirmation immédiate
  • > Pour tous conseils :

    +33 (0)4 79 33 81 63